Pour l'avenir d'un enfant cambodgien

Un parrain, une école

Dans les villages où elle intervient, l'AER favorise le parrainage d'enfants dans les familles les plus démunies.

Il permet à ces enfants de suivre une scolarité normale et de préparer ainsi, dans de meilleures conditions, leur avenir.

Le parrainage est une aide financière donnée aux familles choisies par l'intermédiaire de AER. Cette aide est apportée par des parrains et marraines ayant adhérés aux objectifs de l'association.

Ce soutien est conditionné par l'engagement de scolariser l'enfant au lieu de le retenir pour les travaux des champs ou ménagers.

Il est aussi un engagement moral demandé aux parrains ou marraines : celui d'accompagner l'enfant tant que sa scolarisation se poursuit (primaire, secondaire, supérieure). Il s'agit d'un engagement dans la durée.

L'AER, pour le compte des parrains et marraines, s'assure que l'enfant poursuit sa scolarité avec régularité. Si l'enfant cesse d'aller à l'école, AER, après en avoir informé les parrains, met fin à l'aide versée.

Si un parrain ou une marraine est défaillant, l'association prend le relais pour ne pas interrompre l'aide à l'enfant, en attendant d'avoir trouvé un nouveau parrain ou marraine. Le parrainage est aussi, l'établissement d'un véritable dialogue entre les parrains et les enfants. Il s'établit par l'échange de courriers et de photos.

Certains parrains vont au Cambodge et rencontrent leurs filleuls dans leur cadre de vie. Chaque année les parrains reçoivent le bulletin de notes de l'enfant. Ils suivent ainsi les résultats de leurs filleuls.

Le parrainage est un réel soutien pour les familles et reste accessible à la plupart des familles françaises, compte tenu des réductions fiscales attribuées.

Le Conseil d'Administration fixe le montant de la contribution mensuelle :

- Pour le primaire: 25 € / mois

- Pour le collège: 35 € / mois

- Pour le lycée: 42 € / mois

- Pour les étudiants (post bac): 50 € / mois (+frais d'inscription)

D'autres enfants attendent d'être parrainés!

Contact: Je souhaite parrainer un enfant

 

AER - FaceBook

Un Avenir pour l'Enfant des Rizières...

« Il faut oublier, tout peut s’oublier », chantait Jacques Brel, dans les années 60, avec beaucoup de talent et pour notre plus grand plaisir.

Pour une fois, je ne vais pas être en accord avec ce grand artiste, car l’oubli est bien notre problème aujourd’hui, dans ce monde de zappeurs, où l’activité défile à grande vitesse, et où la une d’aujourd’hui ne sera qu’à peine mentionnée les jours suivants.

« Tant de choses nous ont passé devant les yeux que nos yeux n’ont rien vu » disait le poète Grec.

Autour de nous, la situation difficile du Cambodge ne fait plus l’actualité, elle a laissé la place à des événements tout aussi dramatiques mais plus proches et plus récents.

Pourtant ce beau pays, administré par nos pères il y a peu de temps encore, rangé aujourd’hui dans la case « oubli », a besoin de notre aide pour sa réhabilitation.

Lire la suite...