Pour l'avenir d'un enfant cambodgien

Un parrain, une école

Au fil du temps, il est apparu judicieux de compléter le parrainage individuel par un parrainage de programme ou de groupe et cela pour plusieurs raisons.

Ainsi en s'appuyant sur son savoir-faire, l'AER a commencé à développer cette approche permettant de donner une nouvelle dimension à son action.

Ceci a déjà été le cas avec l'ouverture des centres d'accueil et de vie, la création de bibliothèque, d'ateliers ou jardin pédagogique...

Cela nous a également permis en France de solliciter des particuliers souhaitant être soutiens d'approches collectives plutôt que parrains/marraines d'un enfant.

Au Cambodge, cette approche permet à l'association de développer auprès des enfants accompagnés un esprit de groupe, un sens de l'entraide. Il est important de développer ces qualités chez des jeunes qui seront confrontés aux difficultés d'un monde en plein développement.

Bien sûr, nous n'en sommes actuellement qu'aux prémices de cette nouvelle approche.

Les besoins sont multiples, nos réponses doivent être à la hauteur.

Le montant du parrainage de programme est libre.

 

Programmes en cours: (lien vers les fiches)

Développement et fonctionnement des Maisons d'accueil

Informatique et Bibliothèques

 

Contact: Je souhaite parrainer un programme

AER - FaceBook

Un Avenir pour l'Enfant des Rizières...

« Il faut oublier, tout peut s’oublier », chantait Jacques Brel, dans les années 60, avec beaucoup de talent et pour notre plus grand plaisir.

Pour une fois, je ne vais pas être en accord avec ce grand artiste, car l’oubli est bien notre problème aujourd’hui, dans ce monde de zappeurs, où l’activité défile à grande vitesse, et où la une d’aujourd’hui ne sera qu’à peine mentionnée les jours suivants.

« Tant de choses nous ont passé devant les yeux que nos yeux n’ont rien vu » disait le poète Grec.

Autour de nous, la situation difficile du Cambodge ne fait plus l’actualité, elle a laissé la place à des événements tout aussi dramatiques mais plus proches et plus récents.

Pourtant ce beau pays, administré par nos pères il y a peu de temps encore, rangé aujourd’hui dans la case « oubli », a besoin de notre aide pour sa réhabilitation.

Lire la suite...