Pour l'avenir d'un enfant cambodgien

Un parrain, une école

Au cours du mois de janvier 2018, 2 évènements ont été organisés par notre Comité Midi-Pyrénées/Aquitaine (MP-A).

Le dimanche 7 janvier, les habitants de La Salvetat Belmontet et des environs, nous accueillaient pour un après-midi autour d’un bal occitan au profit de notre association.

Crêpes, pâtisseries diverses, étaient consommées entre deux danses, l’étal d’artisanat consulté…pour récupérer de nos  efforts !

Un groupe de musiciens au top : Sem d’aïci, des participants ayant à cœur de nous faire découvrir leurs danses traditionnelles, il n’en fallait pas d’avantage pour un moment particulièrement  agréable.

Merci aux organisateurs ainsi qu’aux musiciens!

Ensuite, le 13 janvier, c’est à Brax, chez un couple de parrains que nous étions accueillis.

En préambule, le bureau MP-A présentait les projets de manifestations pour 2018 et le bilan de l’année écoulée qui grâce à nos fidèles partenaires, donateurs et la participation des parrains aux diverses manifestations permettaient des gains, certes jamais suffisants, mais supérieurs aux  années précédentes.

Le bureau était reconduit dans ses fonctions..

Notre Vice-Présidente faisait ensuite le point sur l’avenir de notre association.

Puis nous partagions le déjeuner, chacun ayant apporté 1-2-3…plats, son sourire et sa bonne humeur !

Merci à nos hôtes et aux généreux participants!

Le bureau MP et A

AER - FaceBook

Un Avenir pour l'Enfant des Rizières...

« Il faut oublier, tout peut s’oublier », chantait Jacques Brel, dans les années 60, avec beaucoup de talent et pour notre plus grand plaisir.

Pour une fois, je ne vais pas être en accord avec ce grand artiste, car l’oubli est bien notre problème aujourd’hui, dans ce monde de zappeurs, où l’activité défile à grande vitesse, et où la une d’aujourd’hui ne sera qu’à peine mentionnée les jours suivants.

« Tant de choses nous ont passé devant les yeux que nos yeux n’ont rien vu » disait le poète Grec.

Autour de nous, la situation difficile du Cambodge ne fait plus l’actualité, elle a laissé la place à des événements tout aussi dramatiques mais plus proches et plus récents.

Pourtant ce beau pays, administré par nos pères il y a peu de temps encore, rangé aujourd’hui dans la case « oubli », a besoin de notre aide pour sa réhabilitation.

Lire la suite...