Pour l'avenir d'un enfant cambodgien

Un parrain, une école

En partenariat avec l’AER, dix étudiants de l’association des Carabins de Tours ont effectué un séjour dans le village de Troloak du 2 au 12 juillet 2017 à la rencontre des enfants scolarisés en primaire.

Après une journée de découverte mutuelle, leur programme comportait surtout :

- des cours d’anglais en liaison avec le professeur d’anglais de la maison d’accueil des collégiens de Rumdourl : apprendre les bases, découvrir le vocabulaire pour désigner les parties du corps, apprendre une chanson…

- des activités portant sur l’hygiène et les soins de premiers secours

- des olympiades…

Au résultat, un séjour très productif pour les deux parties et surtout l’envie de revenir l’année prochaine pour les Carabins.

Du 6 au19 août, au cours de leur voyage au Cambodge, le groupe MAGIS promesse Cambodge constitué d’étudiants français et cambodgiens étaient présents dans les villages de Kantrop et de Kror Saing Thmey où œuvre l’AER.

Ne se contentant pas de distribuer des repas où de fournir du petit matériel d’animation, ils ont animé l’été des jeunes enfants de ces villages : ateliers de lecture, mise en scène de contes par les enfants puis joués devant leurs parents, activités ludiques…

Pour les étudiants français, ce séjour dans la campagne cambodgienne fût un émerveillement. Après la découverte de la capitale, Phnom Penh, et un passage dans un collège, ils ont pu participer à la vie de ces enfants suivis par l’AER et leurs parrains/marraines. Grâce à ces échanges interculturels, ils ont pu ouvrir leurs esprits à d’autres modes de vie que les leurs.

Pour eux, une expérience « hors du commun ».

    

    

 

AER - FaceBook

Un Avenir pour l'Enfant des Rizières...

« Il faut oublier, tout peut s’oublier », chantait Jacques Brel, dans les années 60, avec beaucoup de talent et pour notre plus grand plaisir.

Pour une fois, je ne vais pas être en accord avec ce grand artiste, car l’oubli est bien notre problème aujourd’hui, dans ce monde de zappeurs, où l’activité défile à grande vitesse, et où la une d’aujourd’hui ne sera qu’à peine mentionnée les jours suivants.

« Tant de choses nous ont passé devant les yeux que nos yeux n’ont rien vu » disait le poète Grec.

Autour de nous, la situation difficile du Cambodge ne fait plus l’actualité, elle a laissé la place à des événements tout aussi dramatiques mais plus proches et plus récents.

Pourtant ce beau pays, administré par nos pères il y a peu de temps encore, rangé aujourd’hui dans la case « oubli », a besoin de notre aide pour sa réhabilitation.

Lire la suite...