Pour l'avenir d'un enfant cambodgien

Un parrain, une école

Depuis de nombreuses années, l’AER intervient au Cambodge dans le domaine de l’éducation des enfants.

La réalisation d’écoles primaires a toujours été au cœur de son activité.

L'AER a construit à ce jour, 22 bâtiments scolaires ( en maternelle, primaire et salles de classes en collège).
Chaque réalisation comprend habituellement un bâtiment de 3 classes à 5 classes avec son équipement, une station d’eau potable, des latrines, une clôture et des plantations.


Au tableau !

Dès la fin de la construction, le bâtiment est remis officiellement aux autorités cambodgiennes qui s'engagent à rémunérer le personnel enseignant et à entretenir les locaux.

L'A.E.R. favorise enfin le développement du sport collectif en offrant le matériel nécessaire.

Le collège est agrandi et la 1ère maternelle fonctionne.

AER - FaceBook

Un Avenir pour l'Enfant des Rizières...

« Il faut oublier, tout peut s’oublier », chantait Jacques Brel, dans les années 60, avec beaucoup de talent et pour notre plus grand plaisir.

Pour une fois, je ne vais pas être en accord avec ce grand artiste, car l’oubli est bien notre problème aujourd’hui, dans ce monde de zappeurs, où l’activité défile à grande vitesse, et où la une d’aujourd’hui ne sera qu’à peine mentionnée les jours suivants.

« Tant de choses nous ont passé devant les yeux que nos yeux n’ont rien vu » disait le poète Grec.

Autour de nous, la situation difficile du Cambodge ne fait plus l’actualité, elle a laissé la place à des événements tout aussi dramatiques mais plus proches et plus récents.

Pourtant ce beau pays, administré par nos pères il y a peu de temps encore, rangé aujourd’hui dans la case « oubli », a besoin de notre aide pour sa réhabilitation.

Lire la suite...